évènement,  exposition

Jean-Paul MOSCOVINO & Pierre SOUCHAUD • du 4 au 26 mai 2024


Jean-Paul MOSCOVINO, sculpteur

Après des études de dessin classique, Jean-Paul MOSCOVINO explore différentes techniques : aquarelles, taille douce, sérigraphie, avant d’aborder le volume. Il travaille depuis comme sculpteur dans le Loiret et à Paris.
Les recherches de Jean-Paul Moscovino tournent depuis longtemps autour du PLIAGE et découlent de réflexions et d’expériences sur le pouvoir de la COULEUR, du rouge terrien au bleu de l’infini. Toutes ses sculptures de métal sont élaborées à partir d’une seule feuille de couleur et c’est ce “matériau” qu’il découpe, courbe, plie et déplie pour une aventure entre formes et contre formes.
L’artiste cloisonne l’espace pour figurer le corps humain le plus souvent assis au sol parfois debout puis s’en évade en créant une architecture avec arches et ombres, dessinant ainsi une calligraphie dans l’espace.

http://www.moscovino.com/


Pierre Souchaud, peintre

Pierre Souchaud vit et travaille à Lyon depuis 1996. Plutôt matheux et scientifique au départ… Il commence à peindre en 1960.
Il crée en 1981 le magazine Artension. En dehors de son activité de peintre, il est critique d’art, préfacier, auteur de nombreux textes d’analyse et de réflexion sur l’art contemporain publiés dans divers journaux et magazines. « À la source du regard. Quel est le sujet du peintre ? Quelle est sa raison – ou sa déraison – de peindre ? Qu’a-t-il à montrer, à représenter, à donner à voir ? A qui , pourquoi, comment ? Autant de questions sous-jacentes à la peinture de Pierre Souchaud et qui semblent être le moteur de sa quête de peintre.
Montrer quoi ? Certainement pas la virtuosité du peintre, ni quelque « talent », savoir, modernité, ou supériorité physique ou mentale quelconque, mais plutôt qu’il existe une interrogation de fond à se poser sur l’objet même de la peinture,…avant de le trouver. Pas une interrogation théorique ou intellectuelle, mais une question à résoudre par la voie pratique, expérimentale, totalement physique, matérialiste, sensuelle et sensible. D’où vient la peinture ? Qu’est-ce qu’elle exprime ? et qu’est-ce qui fait que ce qu’elle exprime est senti ou compris par le regardeur ?
Sans sujet, sans objet, sans artifice, sans discours ou justification extérieure à elle, totalement nue et démunie, la peinture de Pierre Souchaud veut aller à la source du regard, veut expérimenter la relation directe à celui qui la voit, sa compréhension immédiate hors histoire et au-delà de toutes références explicatives. Elle veut solliciter l’Être-même de la peinture en approchant les mystères des mécanismes de la fascination. Ses paysages intérieurs, ses architectures sensibles, ses sortes d’ équilibres subtils entre la raison et la sensualité, qui apparaissent miraculeusement, dit-il, quand il va au plus profond de lui-même, sont des « portes étroites » largement ouvertes, comme des évidences partageables entre tous.
Martin Rey

https://www.pierre-souchaud.com/


Visite libre samedi et dimanche de 15h à 19h, et les autres jours sur RDV auprès de Brigitte • 06 70 24 05 90
Vernissage samedi 24 mai de 16h à 22h

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner